Charges locatives : ce qui a réellement augmenté à Nîmes

Les charges locatives sont ce qu’un locataire doit payer pour des consommations ou des services rendus : chauffage urbain, eau chaude, électricité et entretien des parties communes, entretien des ascenseurs, des antennes de télévision…

La liste des charges récupérables auprès du locataire (que le locataire doit payer au bailleur) est fixée très précisément par la loi.

Rappelons qu’Habitat du Gard ne tire aucun profit des charges payées par les locataires qui lui servent juste à payer les factures des prestations.

Ainsi pour 100 € de charges payées* par un locataire dans une zone de chauffage urbain :
• 55,5 € pour le chauffage urbain
• 16,6 € pour le travail du gardien d’immeuble
• 15,9 € pour payer la taxe d’enlèvement des ordures ménagères
• 2 € pour l’électricité des parties communes
• 7,5 € pour couvrir l’entretien des équipements : antennes de télévision, ascenseurs…*

JPG - 123.3 ko
(JPG - 123.3 ko)
Répartition des charges

La régularisation des charges pour l’année 2012 vient d’avoir lieu. A Nîmes, globalement pour l’Agence Maison Carrée Saint-Césaire (la moitié du centre-ville, et les quartiers ouest de Nîmes) entre 2011 et 2012* :
• Augmentation du chauffage urbain : + 17,13 % payés à Dalkia !**
• Augmentation de l’électricité des communs : + 13,69 % payés à EDF !
• Eau froide des communs : - 0,2%
• Taxe d’enlèvement des ordures ménagères : + 1,57 %
• Entretien des parties communes : + 0,03 %

L’entretien des parties communes, seul poste de la liste qui dépend réellement d’Habitat du Gard, n’a pas augmenté. Tous les autres postes sont imposés à Habitat du Gard qui n’a pas d’autres choix que de récupérer ces dépenses auprès de ces locataires. Habitat du Gard ne fixe pas le coût de l’eau, de l’électricité ou du chauffage urbain.

*Ces chiffres sont des chiffres moyens et hors consommations personnelles d’eau chaude ou froide, donnée à titre indicatif. Ils varient selon la situation de chaque résidence (présence ou non d’un ascenseur, d’espaces verts…)

** Rappelons que c’est la Ville de Nîmes qui a confié à l’entreprise Dalkia, via une Délégation de Service Public, la gestion du chauffage urbain.


Haut de page