Transformation de la Place COROT : c’est acté !

C’était il y a 20 mois. Le tout nouveau Ministre de la Ville, François LAMY venait à Pissevin et plus particulièrement à la Place Corot, exprimant sa volonté d’agir et suscitant l’espoir d’Habitat du Gard et de ses locataires.

JPG - 117.4 ko
(JPG - 117.4 ko)
Le Président d’Habitat du Gard avec le Ministre François LAMY, place COROT

Un an et demi plus tard, après un travail partenarial avec notamment la DDTM du Gard, on y est : Un avenant à la Convention de rénovation urbaine (transformation des quartiers de Sabatot à Saint-Gilles, de Valdegour et du Chemin-Bas d’Avignon à Nîmes, et travaux plus diffus à Pissevin) a enfin été signé et va permettre d’agir sur la place COROT à Pissevin.

JPG - 75.6 ko
(JPG - 75.6 ko)
Signature du projet Corot avec de gauche à droite : le Préfet du Gard, le Président de Nîmes Métropole, le Maire de Saint-Gilles, le Président et le Directeur général d’Habitat du Gard.

Concrètement cet avenant va se traduire par la transformation complète de la place avec son ouverture par la démolition de 5 montées d’escalier, la suppression des dalles qui recouvrent les parkings, la réhabilitation totale des 124 appartements restants et « leur résidentialisation » avec une mise en sécurité des espaces extérieurs qui seront également entièrement transformés.

JPG - 128.1 ko
(JPG - 128.1 ko)
En rouge les parties qui seront démolies (logements et dalles des parkings sous terrain). Tout le reste (appartements et espaces verts) sera réhabilité et sécurisé

Bien évidemment les habitants vont faire l’objet d’un suivi très soigné pendant toutes les phases du projet, notamment ceux qui devront déménager. Habitat du Gard va ainsi mettre en place un accompagnement social pour les opérations de relogements et pour favoriser la réappropriation des espaces et des logements après réhabilitation et résidentialisation.

Pour respecter la philosophie du projet de rénovation urbaine qui prévoit que pour tout logement détruit un logement soit construit, Habitat du Gard construira par ailleurs 50 logements.

Au total ce ne sont pas moins de 13 millions d’euros de travaux qui seront réalisés par Habitat du Gard avec le soutien du Conseil général du Gard de l’Agence de la Rénovation urbaine et l’Agglomération Nîmes Métropole.

Le Président d’Habitat du Gard a remercié l’Etat pour sa mobilisation, mais aussi Nîmes Métropole, porteur du projet, et rappelé que le Conseil général prévoyait un financement exceptionnel d’1 million d’euros…


Haut de page