Rénovation urbaine du Chemin-Bas d’Avignon

Au Chemin-Bas d’Avignon, les changements sont très visibles.

JPG - 90.1 ko
(JPG - 90.1 ko)
Carré Saint-Dominique, et la nouvelle résidence Hélène Boucher

Habitat du Gard a en effet détruit plusieurs immeubles : 120 logements rue Geoges Bruguier et rue Jean Moulin, ainsi que 33 logements rue Hélène Boucher et 120 logements rues Monseigneur Plantier et Sauveplane, 40 logements rue Bourdan.

JPG - 85.3 ko
(JPG - 85.3 ko)
François Coli, une petite résidence à l’architecture soignée

De nouveaux immeubles ont été déjà construits : rues Jean Vignaud et Jean Moulin (70 logements), les 16 logements de la résidence Saint-Exupéry rue André Marques, les 54 nouveaux logements des résidences Hélène BOUCHER et François COLI situées le long de la "Nouvelle avenue", nouvel axe structurant du quartier, et la résidence de 25 logements Pierre BOURDAN qui a obtenu le label environnemental Bâtiment Basse Consommation, ou la résidence Charles Nungesser qui accueillera le futur Centre Médico Social du Conseil général du Gard et qui répond elle aussi au label BBC.

L’objectif est de réduire ainsi la consommation d’énergie et donc de s’inscrire dans une démarche de protection de l’environnement et de réduction des charges pour les locataires.

Dans le secteur Félix Eboué, la démolition des 160 logements a laissé la place au chantier de construction de la résidence Jean MERMOZ de 36 logements.

Un second programme, dit de renouvellement urbain, est en cours de définition avec nos partenaires que sont notamment l’Agglomération de Nîmes Métropole, la Ville de Nîmes, la DDTM, le Département du Gard et l’ANRU.



Haut de page